Disparition de Pierre Rabhi, témoignage de Sylvie Detot

Sylvie DetotSylvie Detot, architecte et co-présidente d'EnvirobatBDM, revient sur la disparition de Pierre Rabhi : 

 "Pierre Rabhi fait partie de nos sources d’inspiration. Il a su trouver les mots justes pour mobiliser les femmes et les hommes en vue de partager une frugalité heureuse. Je suis acquise à l’idée que le partage est la clé pour vivre heureux en synergie avec le Vivant et son environnement. Les habitants des Colibres – un habitat participatif à Forcalquier - dont je fais partie, ont rejoint le mouvement Oasis fondé par M. Rabhi grâce auquel il entendait dépasser les intentions pour proposer des solutions. Ce mouvement représente aujourd’hui des milliers de personnes qui ont réalisé plus de 1000 projets écologiques : on a atteint une échelle d’expérimentation qui permet d’en savoir plus sur l’empreinte carbone de ces projets et leur rayonnement sur les villes et les campagnes alentours. On se souviendra de Pierre Rabhi en continuant d’imaginer ces projets d'utopies réalisées et en aimant le vivant. »

 (c) Photo de Thomas Kendall