Lancement de la démarche BD2M à Monaco : EnvirobatBDM exporte son label sur le Rocher

Villa troglodyte (Monaco), reconnue BDM

Pour EnvirobatBDM et le gouvernement princier de Monaco, la date du 23 octobre 2018 est à marquer d’une pierre blanche.

Une délégation EnvirobatBDM menée par Florence Rosa, sa déléguée générale, s’est rendue à Monaco pour lancer, aux côtés de 160 acteurs monégasques du secteur de la construction et de l’aménagement, la démarche Bâtiments durables méditerranéens de Monaco (BD2M). Une première étape dans la création de ce référentiel contextualisé aux spécificités du territoire monégasque et soutenu par la Mission pour la transition énergétique (MTE) de la Principauté.

En effet, Annabelle Jaeger-Seydoux, nouvelle directrice de la MTE, fait de la performance énergétique et environnementale des bâtiments une priorité alors que ce pôle représente « plus de 30% des émissions de gaz à effet de serre à Monaco ». Autre particularité de la démarche BDM : les échanges et le partage d’expériences entre tous les acteurs depuis la conception jusqu’à l’usage du bâtiment deux ans après sa livraison.

Dans le courant de l’année 2019, six réunions de travail sont programmées pour adapter la démarche BDM aux spécificités monégasques et mettre en place le référentiel BD2M. Un travail qui se soldera en novembre 2019 par la tenue de la première commission BD2M à Monaco. Un groupe de travail se tiendra parallèlement sur la démarche QDM.

En 2018, un seul des 450 projets menés dans le cadre de la démarche BDM se situe sur le territoire monégasque. Il s’agit de la villa Troglodyte. Labellisé Or dans sa phase conception, ce projet prévoit la création d’une villa individuelle qui s’intègre dans la roche existante. Deux autres projets BDM sont annoncés pour 2019 : la Villa Carmelha et la réhabilitation de l’Herculis.