EnvirobatBDM au congrès mondial de la nature dans l'espace Waste We Can

Image

EnvirobatBDM soutient toutes les initiatives de protection de la biodiversité. Un engagement qui s'inscrit notamment dans les démarches Bâtiments durables méditerranéens (BDM) et Quartiers durables méditerranéens (QDM) à travers les thématiques Territoire et site et Contexte et territoire du projet des deux labels.

Une prise de conscience qui mène logiquement EnvirobatBDM à assister au Congrès mondial de la nature de l'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) qui se tient du 3 au 11 septembre au parc Chanot à Marseille via une participation à la table-ronde "Ilots de chaleur, bruit, qualité de l'air : enjeux et solutions concernant la biodiversité et la santé".

Cette table-ronde se tiendra dans l'espace Waste We Can dans l'enceinte du salon de 14h à 15h30, espace où EnvirobatBDM est présent en partenariat avec la fondation Cap Ô vert.

Les phénomènes d'îlots de chaleur, le bruit et la qualité de l'air ont des impacts à la fois sur la biodiversité et sur la santé entrainant des coûts importants pour la société. Chaque année la France fait un chèque de plusieurs milliards en conséquence de la non prise en compte de ces pollutions. Six participants feront le constat et présenteront des pistes de solutions issues des nouvelles technologies et fondées sur la nature.

Les participants : 

  • Anne Claudius-Petit, conseillère régionale et présidente de l'ARBE (Agence pour la biodiversité et l'environnement en région Sud)
  • Dominique Robin, directeur d'AtmoSud
  • Elisabeth Devilard, chargée d'études Bruit, santé et biodiversité au bureau d'études A2MS
  • Frédéric Corset, directeur d'EnvirobatBDM
  • Lucien Sambuco, architecte urbaniste à l'atelier In-Strada
  • Jean-Paul Can Cuyck, acousticien, président du Cinov Giac

Pour rappel, le GIEC (Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat) et l'IPBES (Plateforme intergouvernementale scientifique et politique sur la biodiversité et les services écosystémiques) ont sorti un rapport conjoint en juin 2021 qui tend à montrer que les combats contre le changement climatique et pour la biodiversité doivent être menés de front.

Image