Edito

Quartiers Durables Méditerranéens : janvier 2017, une date-clé pour l’aménagement participatif

Edito

Après le succès de la démarche Bâtiments Durables Méditerranéens, une forte attente a été exprimée pour qu’EnvirobatBDM engage une approche comparable au niveau urbain. Et c’est le 26 janvier dernier que s’est tenue la première commission « Quartiers Durables Méditerranéens ». C’est un aboutissement certes, mais c’est surtout le début d’un nouvel engagement pour EnvirobatBDM en faveur du développement durable à une échelle élargie.

Le 26 janvier 2017, en Mairie d’Avignon, la ZAC Bel Air portée par la ville et CITADIS est passée en commission QDM et a obtenu le niveau Argent devant une assemblée d’environ 150 professionnels.

AB Sud, Wizea et l’Atelier Christian Devillers ont présenté un projet d’aménagement ambitieux, notamment avec une forte intégration paysagère et urbaine, une gestion alternative des eaux pluviales, un recours à 50% d’énergies renouvelables pour les besoins du quartier et un recours au vélo et transports en commun pour la mobilité.

En lien avec la démarche nationale EcoQuartier, la labellisation QDM est aussi l’occasion de valoriser les spécificités climatiques et culturelles de nos territoires. C’est en ce sens que Cécile Helle, Maire d’Avignon, Florence Rosa, Présidente d’EnvirobatBDM et Dominique de Valicourt, Administratrice d’EcobatpLR ont rappelé d’une voix commune tout l’intérêt de travailler dans une démarche contextualisée au climat méditerranéen.

Suivant cette vision, la ville d’Avignon, Citadis et EnvirobatBDM ont signé le jour même deux conventions pour l’évaluation BDM de tous les bâtiments de la ZAC Bel Air et de la ZAC Joly Jean.

Cette première commission n’est qu’un début. D’autres projets sont aujourd’hui engagés en démarche QDM : le quartier Chalucet de Toulon, le pôle multimodal de Cagnes-sur-Mer et l’EcoQuartier de Volonne. La prochaine commission QDM se tiendra d’ailleurs le 4 avril prochain à l’école Polytech Château Gonbert de Marseille.

C’est aussi le commencement, pour l’association, d’autres travaux pour développer nos actions au niveau urbain : Groupes de Travail pour modifier la première grille d’évaluation QDM suite aux différents retours d’expériences, contextualisation de la grille initiale, enrichissement des ressources pour aider les aménageurs et urbanistes et travail à l’échelle territoriale avec les projets européens Cesba Alps et Cesba Med.
De belles perspectives enthousiasmantes !


Frédéric Corset, chef de projet QDM et Sébastien Maucci, urbaniste

Haut de page